Imprimer

Nos 15U créent la surprise au tournoi de La Guerche

Durant ce dernier week-end de la Pentecôte se tenait le réputé Hawks Challenge à La Guerche, l e plus important tournoi de baseball jeunes de France. Vingt-huit des meilleures équipes 15U et 12U des quatre coins de la France se sont réunies à La Guerche en Bretagne pour disputer un total de 70 parties jouées sur 5 terrains dans l’espoir de repartir avec le titre de champion du tournoi.

L’exploit de notre équipe 15U

L’équipe 15U des Cards participait pour la première fois de son histoire à ce prestigieux tournoi. Seize équipes 15U étaient inscrites au tournoi réparties en 4 poules. Durant la phase préliminaire du samedi, chaque équipe se mesurait aux autres équipes de sa poule. Les résultats de chaque poule en fin de journée déterminait quelle équipe serait opposée à quelle autre et pour quelle place (ou rang) durant la phase finale se disputant le lendemain dimanche.

Du point de vue du coaching, l’aspect le plus délicat à gérer dans ce type de tournoi est l’utilisation des lanceurs et des receveurs. En effet, chaque lanceur a droit à un nombre maximal de 85 lancers sur les deux jours et les receveurs ne peuvent catcher plus de huit manches sur la durée du tournoi. Il faut ensuite mettre dans la balance le fait que les coachs ne connaissent pas beaucoup leurs adversaires. Il faut aussi doser les choix en fonction de l’équilibre qui doit être atteint entre s’assurer de passer la phase de poule dans les meilleures conditions tout en conservant de bonnes munitions pour la phase finale. C’est donc dire que plus une équipe a de la profondeur au niveau du personnel de lanceurs et de receveurs moins compliquée sera la gestion du tournoi à ce niveau.

Les Cards se sont trouvés dans une poule très relevée. En effet, nos 15U devaient se frotter au PUC de Paris, la meilleure équipe 15U du championnat IDF encore invaincue cette saison, les Tigers de Thiais qui comptent sur probablement le meilleur lanceur 15U de France à l’heure actuelle et les Blacks Panthers de Bréal sur Montfort. Aussi bien le dire d’emblée, bien peu d’observateurs accordaient la moindre chance à notre équipe de briller au sein de cette poule.

Mise en contexte

Malgré cela, c’est dans la bonne humeur que nous sommes montés dans les 2 minibus le vendredi après-midi pour nous rendre en Bretagne. Le voyage ne s’est pas passé comme prévu puisqu’un important accident s’est produit sur l’autoroute au nord de Clermont-Ferrand obligeant la déportation du trafic sur les routes nationales. Résultat des courses, au lieu d’arriver sur le site vers les 22h00, nous sommes arrivés là-bas à 2h00 du matin, par un froid de canard. Et ce n’est pas tout puisque nous devions monter les tentes pour permettre aux petits de dormir le peu de nuit qui leur restait car le réveil était prévu à 7h30 pour disputer notre premier match à 10h00. Voilà donc les difficiles conditions dans lesquelles nos petits amorçaient leur tournoi. Mais comme la suite le démontrera, il en aurait fallu beaucoup plus pour les démonter.

Match 1 contre Bréal-sur-Montfort

Premier match pas évident disputé sur un terrain de foot avec pour tout monticule un tapis vert posé à même le gazon le tout par un temps très frais. Matéo Gagnon est désigné comme lanceur partant sur Rafael Isturiz. Matéo a réalisé une très bonne performance et a été bien appuyé par l’attaque. Ce qui nous a permis de retirer Matéo du match avec une manche à faire histoire de préserver son capital de lancers. Quand Matéo a quitté le match, l’équipe menait par 10-0. Le score final a été de 10-5 après que nous ayons choisi de remettre la balle à notre joueur recrue Thomas Follet histoire de lui donner de l’expérience. Il s’est pris des points mais ce n’était pas grave puisque le match était déjà plié en raison des règles entourant le temps de match et le nombre de points maximum pouvant être marqués dans une manche. Donc très bonne entame de tournoi pour l’équipe.

Match 2 contre les Tigers de Thiais

Le deuxième match nous opposait à une équipe de Thiais pas forcément redoutable mais disposant d’une arme qui elle l’est, soit leur as lanceur Léo Nontanovanh. Comme Thiais avait perdu leur premier match contre le PUC, ils se devaient d’assurer la victoire contre nous pour espérer se classer au deuxième rang de la poule. Les Cards ont donc eu la rude tâche d’affronter Léo. Toutefois, nous avions nous aussi de bons lanceurs et nous avons donc désigné Etienne Monneret au monticule pour le face-à-face contre Thiais.

Etienne a offert une splendide performance en lançant tout le match et la défense a su répondre à l’appel les quelques rares fois où elle a été sollicitée. De son côté, Léo lançait à la hauteur de son talent en réduisant l’attaque de Meyzieu au silence le plus complet (un perfect game de sa part).

Le match s’est donc soldé par un score nul de 0-0. Dans les circonstances nous étions très contents de ce résultat puisque nous récoltions un point dans un match où nous avons dû affronter un superbe lanceur. Donc une belle opération.

Ce match nul a eu un effet inattendu au sein de notre poule. On commençait à prendre au sérieux cette équipe des Cards de Meyzieu.

Match 3 contre le PUC

La dernière rencontre de la journée pour notre équipe nous opposait donc au PUC sur le terrain principal. Le PUC avait besoin d’une victoire, voire d’un match nul pour s’assurer le premier rang de notre poule. Pour nous, la victoire était nécessaire si nous voulions terminer au premier rang.

Le PUC, tenant à cette première place, nous avait lui aussi réservé les offrandes de son as lanceur, Pierre Monbeig. Mais les Cards avaient eux aussi une belle arme dans leur besace en la personne de Meylian Marin à qui nous avons confié la tâche de contrer le PUC. Après celui contre Thiais, un autre beau duel de lanceurs s’offrait à nous.

La tension était palpable en début de match et nous avons senti, malgré notre parcours de la journée, que le PUC restait confiant de l’emporter. Ce fut un superbe match de baseball où la stratégie avait toute sa place. Meylian a offert une performance remarquable et notre défense s’est signalée avec des actions de qualité. Notamment sur le jeu où Pierre Monbeig a claqué un simple au champ gauche récupéré par Enzo Radisson qui a de suite relayé à Rafael Isturiz en deuxième base lequel a immédiatement relancé en première à Jérémy Dimowiez qui a pu tagger Pierre Monbeig qui s’était aventuré trop loin de sa première base croyant probablement pouvoir étirer son simple en double comme il l’avait fait à sa présence précédente. Ce jeu nous a donné des ailes et a semblé couper celles du PUC.

En attaque, nous avons été patients et opportunistes. Pas de grands hits mais des points patiemment construits sur des coups à l’avant-champ, des vols de but opportun, un ou deux bunts tout en tirant profit de la seule erreur commise par le PUC sur un petit coup frappé vers la première base. C’est comme ça que nous avons pu soutirer deux points au PUC et remporter la victoire surprise du tournoi laquelle nous assurait du premier rang de notre poule tout en nous ouvrant la voie des demi-finales. Nous étions également  assurés de terminer le tournoi parmi les quatre premiers.

Et à partir de là, les Cards de Meyzieu devenaient sans conteste la révélation du tournoi, l’équipe que personne n’avait vu venir et qui coiffait au poteau certaines des meilleures équipes de France et de Navarre. Bref, nous étions l’équipe Cendrillon qui venait de réaliser l’exploit sous les yeux médusés de bien des observateurs.

Est-il besoin de vous dire que le cochon grillé, en ce samedi soir, avait pour les enfants et le coaching staff un goût particulièrement savoureux ?

Match de demi-finale contre IDF

La demi-finale nous opposait à une équipe composée des meilleurs 12-13 ans d’IDF. Bon nombre des membres de cette équipe faisaient partie de l’EDF 12U de 2015. Malgré le jeune âge des joueurs, ils avaient fini premier de leur poule donc pas question de les prendre à la légère.

Nous avons désigné Vincent Falchi comme partant alors que l’adversaire avait confié la balle à Gary Gilbert. En cours de match, Matéo est venu en relève de Vincent alors que Tanguy Meurant a assuré la suite des choses au pitch pour l’IDF.

Comment dire. Ce fut une autre superbe partie de baseball, chaudement disputée et où la stratégie était encore à l’honneur. Des bunts, vols de but, buts sur balles, quelques hits, nous avons eu droit à tout. Notre défense a encore une fois plus qu’assuré et nos lanceurs ont eux aussi très bien fait leur travail. Malgré cela, les équipes ne sont pas arrivées à se départager au bout du temps réglementaire avec une impasse au score de 2-2. Nous devions donc aller en extra innings (ou comme on dirait au Québec et plus simplement, en manches supplémentaires) suivant la règle du tie break (ou la cravate brisée).

IDF en a profité pour marquer deux points à leur tour au bâton nous mettant ainsi sous pression. Mais nous avons su répondre à cette pression en ripostant avec trois points pour mettre un terme à la partie.

Le rêve continuait donc pour nos Cards avec une présence en grande finale contre les Vice-Champions de France 15U en titre, les Indians de Boé Bon Encontre.

La Grande Finale

Pour cette finale nous avons décidé de nous en remettre à Bastien Daffeadas au monticule alors que Boé nous opposait celui qui allait rafler le titre de MVP du tournoi. Vincent Falchi est venu en relève de Bastien en cours de match.

Notre équipe s’est finalement inclinée par le respectable score de 3-1 contre une très belle équipe de Boé. Encore une fois les Cards étaient négligés et certains s’attendaient à assister à une déculottée des Cards. Il n’en fut évidemment rien.

Les Cards complétaient donc le tournoi avec une magnifique 2ième place à la surprise générale.

Conclusion

Le coaching staff de l’équipe était composé de Christophe Lévêque (Manager), Paul Gagnon, Patrick Brun et José Isturiz. Les Cards ont la chance de compter sur probablement un des meilleurs coachs jeunes de France en Christophe Lévêque (mon opinion personnelle). En cela il était bien épaulé par ses adjoints et le staff a dirigé l’équipe de très bonne manière tout au long de ce magnifique parcours.

Les gamins nous ont fait rêver pendant ces deux jours, nous offrant du baseball de très grande qualité. Nous avons eu droit à des matchs avec de superbes performances de nos lanceurs, quasiment aucune erreur défensive, de l’opportunisme au bâton et en courses sur bases. Des scores bas, des matchs sous haute tension, de belles parties d’échec entre coachs, bref du baseball comme il doit se jouer et qui offre ainsi les plus belles sensations à ceux qui adorent ce sport.

Le nom de Meyzieu est maintenant bien connu dans le petit monde du baseball français grâce à cette belle équipe. Merci à eux, merci au coaching staff, merci au Club de nous avoir donné les moyens d’y aller et un merci spécial à Vincent, Bastien et Etienne d’avoir bien voulu partager cette belle aventure avec nous.

Enfin, témoignage de notre belle performance d’ensemble, Meylian Marin s’est illustré sur le plan individuel en étant nommé meilleur lanceur du tournoi. Bravo Meylian !     

Les 12U

L’exploit des 15U ne doit pas nous faire oublier que deux petits de notre équipe 12U ont aussi participé au tournoi. En effet, après Jérémy Dimowiez et Matéo Gagnon, c’était cette année au tour de Timothée Cohen et Lucas Dessirieix de se joindre à l’équipe des Parrots de Nevers. Timothée et Lucas nous ont bien fait honneur en offrant de bonnes prestations à la satisfaction du coach de Nevers, Julien Freslon, que nous remercions encore une fois de bien vouloir accueillir sous son aile, le temps du tournoi de La Guerche, des petits joueurs des Cards.

Les Parrots ont terminé 3ième du tournoi dans la catégorie 12U ce qui est fantastique. Bravo à eux.

Nous remercions également Arnaud Dessirieix, le papa de Lucas, qui nous a accompagné durant ce week-end et s’est occupé de la supervision de Lucas et Timothée. Arnaud a également servi de chauffeur de relève pour Patrick dans le deuxième minibus ce qui, considérant la longueur du trajet La Guerche-Meyzieu, s’est avéré très utile.

Paul Gagnon