Imprimer

Tournoi de Pentecôte : la mauvaise météo n’a pas tout gâché !

Le moins qu’on puisse dire c’est que la météo n’est guère clémente depuis le début du championnat alors que les matchs ont trop souvent été disputés sous un ciel couvert, parfois menaçant, parfois pluvieux le tout agrémenté de vents soufflant du nord avec températures à l’avenant.

Etant disputé la troisième fin de semaine de mai, nous étions en droit d’espérer que le Tournoi International Seniors de la Pentecôte de Meyzieu se déroule dans des conditions climatiques agréables et de saison.

Que nenni !

Les conditions pluvieuses ont contraint le Club à annuler la journée de samedi ne laissant pas d’autres choix au Club de Lausanne que d’annuler sa venue d’autant plus que les prévisions pour le dimanche ne laissaient présager rien de bon. Ne restait donc en lice que le Club de Meyzieu et celui de Saint-Priest. Il a alors été décidé d’organiser un Challenge Cup entre les deux équipes disputé en quatre parties étalées sur les deux jours… tout en nous croisant les doigts pour que Dame Nature daigne enfin y mette un peu du sien.

Les deux équipes étaient donc au rendez-vous au terrain de Meyzieu dimanche en fin de matinée en dépit d’un début de journée bien arrosé…par la pluie…évidemment.

Bon il est vrai que le côté « international » du tournoi en prenait un peu pour son rhume et prenait désormais une saveur un peu plus régionale dirons-nous. La dimension internationale de l’événement a toutefois été un peu préservée grâce à la présence au sein de l’équipe de Meyzieu de joueurs de qualité provenant du Canada et du Japon, deux pays où le baseball est fortement ancré et reconnus pour produire des joueurs de talent…

Mais revenons à nos moutons. Finalement, nos prières ont été entendues et sur les deux jours on peut dire que le temps a été de notre côté avec le résultat que le Challenge Cup s’est déroulé sous des conditions météo plus qu’acceptables.

Résultats du Challenge Cup

C’est avec une fierté non-dissimulée que nous vous informons que le Club des Card’s de Meyzieu a remporté la palme d’or (c’est le temps du festival de Cannes non ?) de la compétition en vertu d’un dossier de quatre victoires en autant de matchs aux dépens de la valeureuse équipe de Saint-Priest qui prend, vous l’aurez deviné, la seconde marche d’un podium un peu étriqué.

Globalement nous avons eu droit à du jeu de qualité de la part des deux équipes, tant du côté défensif que du côté offensif. Oh ! bien sûr certains membres de l’équipe des Card’s dont nous tairons le nom par charité chrétienne (mais pas le fait qu’ils jouent normalement en équipe une) ont souffert, le temps de quelques jeux défensifs, de crampes au cerveau. Heureusement l’équipe n’a pas eu à souffrir outre mesure de ces petites défaillances sporadiques puisque nous jouissions à ces regrettables moments d’une avance au pointage assez confortable…ce qui nous a permis d’en rire plutôt que d’en pleurer.

Soulignons également la qualité du personnel de lanceurs de l’équipe de Meyzieu lequel a su faire la différence. Gilles, Pierrick (aussi connu sous le nom de « Come Back Kid »), Adam, John, Damien, Martial, Coco et Naouto s’en sont tous très bien tirés au monticule (si j’en oublie, je m’excuse).

Je m’en voudrais quand même de ne pas souligner la performance remarquable et étonnante de Pierre Pinel, notamment durant les parties de lundi. En plus d’effectuer un bel attrapé de volée au champ droit, il nous a servi de bons et réguliers contacts au bâton. Sur une séquence il s’est même permis de se rendre à la troisième base. Malheureusement pour lui, le lanceur adverse a remarqué qu’une fois rendue là, la bête était plutôt occupée à reprendre son souffle tout en ayant la mauvaise idée de trop s’éloigner de sa base. Le relais au joueur de troisième but a été si rapide que le pauvre Pierre, haletant, les pieds pris dans le béton, n’a même pas eu le temps de bouger. Out !

A signaler tout de même le nouveau record établi par Pierre sur la distance du marbre au premier but : plus de 12 secondes…Bravo Pierrot !!!

Nous devons aussi déplorer le fait qu’un courageux membre de notre équipe, Jérémie Laprestey, s’est infligé une mauvaise entorse alors qu’il tentait de regagner la deuxième base. Après avoir craint l’amputation, Jérémie s’en tire avec une petite quinzaine de jours à l’infirmerie au grand dam de son patron. Fait remarquable, Jérémie est revenu au terrain le jour même après avoir reçu les soins nécessaires et le lendemain pour encourager ses coéquipiers. Belle démonstration de courage et surtout d’un fabuleux esprit d’équipe dont nous devrions tous nous inspirer.

Enfin, nous tenons à remercier Ahmed, Rahim, Pierre, Kara et Florian pour leurs services à titre d’arbitres. Merci également aux « scoreurs » et à tous ceux qui ont aimablement et gracieusement été récupérer les fausses balles sorties hors du terrain.

Ambiance

Bien sûr un tel événement ne se résume pas qu’à des parties de baseball. Des bénévoles ont beaucoup donné durant ces deux jours pour offrir aux joueurs et autres participants de quoi boire et manger ainsi que pour agrémenter l’ambiance avec de la musique et un bruitage dignes des meilleurs stades de baseball de la MLB (je crois que je suis pris ici d’un excès d’enthousiasme).

Et c’est sans compter sur le montage et le démontage, matin et soir et sur les deux jours, des installations nécessaires : barnums, tables, chaises, friteuses, bac pour les boissons et j’en passe. Soulignons également tout le travail en amont effectué pour que ces petites infrastructures soient mises à disposition. Dans l’ensemble tout s’est donc bien déroulé. Une petite mention spéciale ici pour Martial et Georges qui ont été les chevilles ouvrières à ce niveau.

Il convient aussi de mentionner la soirée paella du dimanche à laquelle ont assisté une vingtaine de personnes et qui s’est déroulée dans une ambiance conviviale et sympathique. Nous avons même eu droit avant le repas à une petite compétition de fléchettes âprement disputée, notamment par Damien et Pierrick…c’était très inintéressant.

Merci également à la foule de supporters venus encourager notre équipe même durant les moments météo les plus périlleux. D’après la police ils étaient 15 à tout casser mais d’après les organisateurs corses ce serait plutôt 1 500 spectateurs enragés qui se sont bousculés aux différentes entrées du stade (sans payer le droit d’entrée) pour ne pas manquer ne serait-ce qu’une seule minute du spectacle.

Et pour terminer ce petit compte-rendu du tournoi je vous propose une devinette.

Quelle a été la phrase la plus entendue durant ces deux jours ?

Réponse: « Je ne sais pas où sont les clés ! »

PS. Nous espérons pouvoir mettre en ligne sous peu quelques clichés de ce mémorable tournoi. Si cela n’arrivait pas, prière de blâmer Pierre Pinel et non l’auteur de ces lignes qui vous en remercie à l’avance.